06 12 43 35 48 contact@enquete-de-soi.fr

Psychothérapie de l’enfant, des adolescents et de leurs parents, à Toulouse.

par | Sep 18, 2022

Afin de recevoir les enfants, les adolescents et les demandes des parents, je me suis orientée vers une spécialisation longue, intitulée « Psychothérapie de l’enfant, de l’adolescent et de ses parents », ainsi qu’une supervision spécifique. 

L’accompagnement des enfants et des adolescents – de 0 à 25 ans -, constitue une forme particulière de psychothérapie qui se doit d’être adaptée tant au niveau du cadre que des outils utilisés et adaptable à l’âge de l’enfant.

Les enfants sont accueillis avec leurs deux parents pour un entretien préalable d’1H30, permettant de formuler une demande thérapeutique et de prévoir un cadre adéquat à chacun.e. Pour accompagner un enfant en thérapie, les deux parents doivent donner une autorisation écrite. Ils seront bien entendu inclus dans le dispositif d’accompagnement, à chaque fois de manière singulière.

J’ai progressivement apprivoisé, par mes observations en cabinet, la phrase de Donald Winnicott (une des figures majeures de la psychanalyse d’enfant) : « un bébé, un enfant, un adolescent, seul, ça n’existe pas ». Dans le sens où, pendant ces différentes étapes de développement vers l’âge adulte, l’être humain s’adapte totalement au milieu dans lequel il grandit. Car il en est dépendant matériellement, et également émotionnellement. 

Les maux de l’enfant (perturbation du sommeil, difficulté de propreté, énurésie, encoprésie, difficultés sociales et relationnelles, problèmes scolaires, troubles alimentaires, troubles émotionnels, troubles du langage, etc.) sont donc à regarder et à comprendre de manière large, en lien avec son environnement proche. Ils sont également à traduire en mots pour l’enfant qui n’a pas encore acquis le langage adéquat pour l’exprimer lui-même. Le jeu est un ingrédient central du dispositif, pour mieux identifier ce qui préoccupe l’enfant et lui permettre l’accès au « Je ».

L’accompagnement thérapeutique d’un adolescent prend en compte son degré d’autonomie en lien avec la problématique rencontrée. Si cet adolescent est mineur, l’accord des deux parents est également nécessaire pour le suivi thérapeutique. Ils restent inclus dans le dispositif d’accompagnement. 

L’adolescence est une période de mutation, à la fois tourmentée et créative, qui va de la fin de l’enfance à l’émancipation économique, émotionnelle et psychique. Ils ont parfois les plus grandes difficultés à exprimer ce qu’ils ressentent. C’est la raison pour laquelle leur malaise se traduit le plus souvent par des actes, plutôt que par des mots, comme dans l’enfance.

La souffrance chez l’adolescent doit toujours être considérée et respectée car elle peut, ressentie à des degrés importants, conduire à des comportements dangereux : alcool, drogues, dépressions, tentatives de suicide, isolement, cyberdépendance, difficultés scolaires, violences contre les autres et contre soi-même, boulimie, anorexie…etc.

Des séances de parentalité sont également très bénéfiques pour assumer au mieux son rôle de parent, que nous soyons le parent naturel, adoptif, les beaux-parents d’une famille recomposée, un parent solo, ou en difficulté avec l’enfant, après une séparation avec l’autre parent. J’accueille ici tous les types de configurations familiales et parentales, et organise pour vous des séances de guidance parentale en fonction de votre besoin.

Des séances familiales avec l’ensemble des membres peuvent être également proposées : pour modifier les regards des uns et des autres, pour retisser des liens défectueux, pour résoudre un conflit, ou s’entre-aider à « digérer » un évènement difficile.  Je fais alors médiation et me concentre sur l’enjeu collectif

Je travaille en collaboration avec tous les partenaires complémentaires : psychomotriciens, pédiatres, pédopsychiatres, médecins de famille, infirmière scolaire, orthophonistes, etc.