Evaluations Google
4.9
Basé sur 25 avis
×
js_loader
06 12 43 35 48 contact@enquete-de-soi.fr

En quoi l’Analyse psycho-organique est une psychothérapie efficace ?

Vous êtes déjà allé voir un.e psychologue, et/ou un.e psychiatre, et cela ne va toujours pas mieux ? Vous avez fait des séances d’E.M.D.R. en espérant vous débarrasser rapidement d’une situation traumatisante, et malheureusement la souffrance revient par surprise ? Connaissez-vous ce qu’un processus global de psychothérapie peut vous apporter ? Et quelle est la différence avec la psychologie, ou la psychiatrie ? Cet article est fait pour vous répondre.

La psychothérapie, cela vient d’où exactement ?

Toutes les méthodes psychothérapeutiques ont été créées en Occident au moment même où l’univers du soin était en train d’expérimenter l’hypnose. C’est ce que nous rappelle le livre « l’alliance thérapeutique : fondements et mise en œuvre » d’Edouard Collot.

En 1879, Hack TUKE popularise le terme de « psycho-therapeutics » en lui donnant un cadre. Il s’agit de l’influence exercée par le médecin sur son patient, qui prend corps dans l’acte de langage, et ce que le médecin transmet en termes d’espoir et de confiance. Autrement dit, il appelle « psychothérapeutique » ce qui constitue le rapport inter et intra-individuel.

Au même instant, l’hypnose et la pratique de Franz Anton MESMER en est le prototype observable. Cette thérapeutique intervient avant tout dans le traitement de pathologies physiques, et, ce n’est réellement qu’avec FREUD (1890) que le terme désignera également un traitement psychique. FREUD reprendra également dans un texte de 1890 « traitement psychique, traitement d’âme », le terme de « rapport » des hypnotiseurs de l’époque pour qualifier la relation thérapeute/patient, en y introduisant l’idée d’une proximité avec un lien parental ou amoureux, ce qui constitue les prémices de la notion de transfert.

Une psychothérapie, c’est quoi au juste ?

La genèse de la psychothérapie nous révèle donc :

  • Le primat d’une relation de proximité, de confiance, de soutien et d’espoir.
  • Un travail permettant d’accéder à ce qui échappe, et ce qui est inconnu à la personne qui souffre, c’est-à-dire son inconscient. L’inconscient étant essentiellement des mémoires corporelles et émotionnelles : les neurosciences nous le démontrent aujourd’hui.

La psychothérapie a donc pour vocation de soigner, par l’accès à l’inconscient, des souffrances tant psychiques que somatiques, dans le cadre d’une relation à un thérapeute certifié, encadré au sein d’instances professionnelles reconnues sur la place publique. Il s’agit de retrouver l’équilibre corps-cœur-esprit, et de faire de nouveau émerger la santé physique et psychique.

Et l’analyse psycho-organique, c’est quoi au juste ?

Créée par Paul Boyesen au début des années 1980, l’analyse psycho-organique s’inspire fondamentalement de la démarche psychanalytique classique telle qu’elle a été formulée par Sigmund FREUD.

Mais elle intègre également la vision psychologique plus large proposée par Carl JUNG, puis « intégrée dans le corps » par Wilhelm REICH, que l’on désigne parfois comme le père de la psychosomatique. L’objectif de l’analyse psycho-organique est de défaire les blocages intimes et de libérer l’énergie vitale.

Adossée aux trois grandes psychanalyses, mais aussi à l’approche humaniste existentielle, l’Analyse Psycho-Organique constitue une synthèse originale de ces divers paradigmes.
Dans sa conception initiale, Paul Boyesen n’a pas mis bout à bout des éléments de chacune de ces disciplines. Il a su créer des modèles originaux donnant à l’Analyse psycho-Organique sa cohérence et sa singularité.

Aujourd’hui, l’analyse psycho-organique se présente comme une approche se fondant sur 4 dimensions principales :

  • Ce qui comprend les phénomènes en jeu dans la relation thérapeutique (transfert, projections, etc.) et la nécessité de faire remonter à la conscience les situations inconscientes.
  • Psycho-énergétique. Les manifestations corporelles de type énergétique sont toujours prises en compte, même si le corps n’est pas au centre du processus.
  • La qualité de la relation doit permettre au client d’abandonner son système défensif et d’exprimer son identité propre.
  • « Sensologique ». Ce concept propre à l’analyse psycho-organique réfère à la profonde connexion entre le sens que l’on donne à sa vie et la manière dont on la ressent.

Et en quoi l’Analyse psycho-organique est une psychothérapie efficace ?

  1. Ce n’est pas une surprise : l’être humain est une unité psycho-corporelle. Pourtant cette unité est rarement appréhendée en psychothérapie, et les patients qui ont au préalable travaillé avec un.e psychologue ou un.e psychiatre me le disent très souvent. Le corps est trop peu convoqué, alors même qu’il recèle en son sein toute la mémoire émotionnelle. L’Analyse Psycho-Organique permet précisément de travailler au niveau de cette globalité corps-cœur-conscience. Je dis souvent en premier entretien qu’au sein du cabinet, nous pouvons travailler :
    • Assis, debout, couché
    • Immobile ou en mouvement
    • Par la parole, ou le silence
    • Par l’expression de toutes les émotions
    • Par le toucher corporel, et/ ou le toucher émotionnel

L’analyse psycho-organique vous permet donc de travailler de manière dynamique à l’intérieur de vous, mais aussi dans l’espace-temps.

  1. L’analyse psycho-organique vous permet de travailler simultanément dans 3 dimensions temporelles:
    • Le passé qui n’est pas passé … et pour lequel il est nécessaire de vous soulager d’un poids trop lourd à porter
    • Le présent, au sein duquel resurgit des situations du passé encombrantes et douloureuses. A cet endroit, une fois soulagé.e des émotions du passé, vous avez aussi besoin d’outils pour apprendre à faire autrement
    • Le futur plus ou moins proche, un futur désirable pour vous, qui vous permette de retrouver votre élan vital naturel

Ainsi le cadre thérapeutique de l’analyste psycho-organique contient des variations possibles articulées par le professionnel en fonction de l’analyse de la problématique du patient et de son fonctionnement.  Cette grande agilité est un gage d’ajustement possible à vous, de pragmatisme, de créativité et d’efficacité.

  1. L’analyse psycho-organique est une méthode psychothérapeutique reconnue par le Syndicat National des Praticiens en Psychothérapie relationnelle et psychanalyse (SNPPSY), par la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse (FF2P), et en Europe, par l’European Association of Psychotherapy (EAP) pour délivrer le Certificat Européen de Psychothérapie. L’intérêt pour vous est de vous sentir sécurisé par cadre éthique et déontologique établi par des instances professionnelles françaises et européennes.
  2. L’analyse psycho-organique est une méthode qui encadre de manière régulière tous les thérapeutes qui la pratique. Une fois les diplômes obtenus, le praticien a obligation de rendre des comptes sur 2 points importants :
    • Le travail psychique personnel qui continue de se réaliser au sein de la supervision
    • La formation continue qui reste une obligation pendant toute la vie de la pratique professionnelle

Cela vous permet d’être rassuré par une collégialité toujours à votre service, évitant ainsi le piège très courant dans les professions liées au soin : la toute-puissance du thérapeute, et une possible emprise sur vous.

L’analyse psycho-organique (A.P.O) est une psychothérapie qui travaille avec l’inconscient, tant dans sa dimension psychique que corporelle. Elle est reconnue en France et en Europe, et fait l’objet de plusieurs publications. Elle est vivante et dynamique, et prend soin d’encadrer les praticiens dans une collégialité au service des patients.

Pour prendre rendez-vous, c’est ici : https://en-quete-de-soi.fr/contact/

Je vous invite également à lire les témoignages de mes patients : ici

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Plusieurs livres ont été publiés :

Ce livre a fait l’objet d’une vidéo de présentation : ici
Cette publication est destinée aux professionnels s’intéressant à la profondeur de la méthode
Dans ce livre, Marc Tocquet décrit l’analyse psycho-organique, ses concepts spécifiques, sa pratique originale et l’illustre de nombreuses descriptions cliniques.

Marc Tocquet est analyste psycho-organique, psychologue clinicien et psychothérapeute. Ancien enseignant à l’Université Paris Diderot-Paris 7, il est actuellement formateur à l’Ecole Française d’Analyse Psycho-Organique et superviseur. Auteur de nombreux articles sur l’Analyse Psycho-Organique, il a co-dirigé l’ouvrage collectif L’Analyse Psycho-Organique. Les voies corporelles d’une psychanalyse paru en 2015.

A travers les thèmes universaux de la parentalité, de la maladie, du deuil, des addictions, de la solitude, de l’infidélité et des traumatismes, Muriel JAN dans ce livre, ouvre les portes de processus passionnants dont les patients sont les héros anonymes.

Muriel JAN est psychologue, analyste psycho-organique, titulaire d’un DU de psychopathologie du bébé, formée au psychodrame analytique. Elle enseigne à l’Ecole Française d’Analyse Psycho-Organique, à la Sigmund Freud Université et à l’Ecole de sophrologie de Bordeaux.

Ma manière d’être au monde porte l’empreinte de ma Naissance.

Des hommes et des femmes ont osé revisité la préface de leur vie pour se libérer de leurs schémas répétitifs, mémorisés dans leur corps dès leur conception. Et c’est avec émerveillement que nous racontons ce travail à la fois thérapeutique et poétique.

L’Analyse Psycho-Organique, en se référant à Freud, Jung & Reich, allie intimement le travail corporel et le travail analytique : la parole donne du corps, le toucher donne de l’existence.

Claire d’Hennezel est sémiologue et psychothérapeute.
Muriel Jan est psychologue et psychothérapeute.
Paul Boyesen est le fondateur de l’école française d’analyse psycho-organique et président de l’EAP (European association of psychotherapy).
Laetitia Kerhos est graphiste et directrice artistique.